Pablo Reinoso

Pablo Reinoso

12.06.14 31.07.14

Xippas Geneva Past
Reinoso_VueExpo3

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Intitulée Tableaux d’une Exposition, l’exposition regroupe un ensemble d’œuvres récentes, du banc en acier peint en noir aux cadres en bois d’une variété de tailles et de formes remarquables.

Sculpteur à l’origine, mais foncièrement artiste, Pablo Reinoso pratique son art de diverses façons depuis son plus jeune âge. Il crée sa première sculpture à l’âge de treize ans et son premier banc–sculpture à quinze ans, mais à six ans déjà il se fabriquait des chaises et bibliothèques à son attention.

Après avoir extrait de matériaux dits nobles des séries aussi cohérentes et fortes que les articulations (1970-1980), les paysages d’eau (1981-1986) ou la découverte d’Amérique (1986-1989), il s’en dépouille pour se risquer par d’autres chemins et entame une série d’œuvres respirantes (1995-2002), faites de toiles et d’air. Il y joue, s’appropriant l’espace architectural entre l’installation et le minimalisme, avec la précarité de l’existence, évoquant le corps, l’insistance de la pulsion, la vie et la mort.

Dès 2004, mais ayant fait entre temps une expérience notable au sein de grandes entreprises en tant que directeur artistique et designer, il revisite une icône du design industriel, la chaise Thonet. Fort de cette aventure, il entreprend de revoir à son tour le banc public, objet au design anonyme, traversant les cultures et ayant quelque chose de hors-temps et hors-mode. Ce sont les bancs dits Spaghetti (à partir de 2006) qui se mettent à proliférer et trouver leur place dans des lieux les plus divers. C’est encore l’objet siège qu’il explore, mais, cette fois-ci, ce n’est plus l’objet en tant que tel, mais la matière qui s’affranchit de la fonction et poursuit son chemin de bois, d’arbre, de végétal. Il met en scène des bancs qui, après avoir accompli leur métier de mobilier, redeviennent branches qui poussent et grimpent. Elles ne sont plus au service d’une fonction, mais retrouvent leur vie et leur condition.

Dans sa dernière série intitiée en 2009, les Scribbling Benchs, Pablo Reinoso ne s’inspire plus d’un banc anonyme, ni d’une chaise iconique, mais d’un matériau : une poutrelle en acier. C’est l’inattendu du lourd, voué à structurer l’architecture, qui se tord comme un fil pour créer un banc et dessiner des espaces légers, transparents, contemplatifs.

Pablo Reinsoso est né à Buenos Aires en 1955. Il vit et travaille à Paris depuis 1978. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions dans différents pays et récemment au One Central Macau (Chine) ; à la Fondation YPF de Buenos Aires (Argentine) ; à la Maison particulière de Bruxelles (Belgique) et au Grassi Museum de Leipzig (Allemagne).

Son travail a été montré à plusieurs reprises au sein de galeries, telles que la Galerie Xippas de Punta del Este (Uruguay) ; la galerie Art Plural (Singapour) ; la galerie Barco de Sao Paulo (Brésil).

En 2013, Pablo Reinoso participe à l’aménagement des bords de Saône à Lyon (France) et expose collectivement au musée d’Art et de Design de New York (Etats-Unis) ; au Mint Museum de Charlotte (Etats-Unis) et au Museum of Art de Nova (Etats-Unis).

Exhibition views

News and events

Related exhibitions

Join our mailing list for updates about our artists, exhibitions, events, and more.

Preferences

Enquire

Please leave your contact information and we will get back to you about your selection as soon as possible.

Enquire

Please leave your contact information and we will get back to you as soon as possible.

Schedule a visit

Please leave your contact information and preferred date & time, and we will get back to you as soon as possible.

    Subject Enquiry about my wishlist (2 items)