Chargement Évènements

« Back


2009-06-17 - 2009-09-26, Athenes

  • Cet évènement est passé

La formidable entreprise de Jeremy Dickinson dans la méthodique et méticuleuse reproduction de toute sorte de véhicules sur toile, révèle sa passion de longue date pour les moyens de transport : voitures, bus, camions, grues, containers. Toujours détaillés, Dickinson fait preuve de la même ferveur et de la même dévotion que lorsqu’il était enfant face à ces voitures miniatures.

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie Xippas d’Athènes, Dickinson présente des petits et grands formats de 2008 et 2009. Dans ses œuvres, Dickinson ne se permet aucun oubli, aucune distorsion de la réalité. La reconstruction méticuleuse qui se rapproche de la photographie, fait allusion à l’obsession du collectionneur mais aussi à l’adulte qui souhaite ranimer un souvenir et immortaliser son contenu.
Si au premier regard les véhicules des œuvres de Dickinson semblent des copies vraisemblables de véhicules réels, les yeux d’un expert réalisent très vite qu’il s’agit de jouets d’enfants, de modèles miniatures, pour ainsi dire des reproductions de reproductions. Certains ont appartenu à l’artiste depuis son enfance – comme l’indique le J vert en dessous -, alors que d’autres sont des ajouts plus tardifs à sa collection; mais tous montrent les cicatrices et marquent causées par le jeu.
Disposés sur un fond de couleur neutre qui permet une liberté totale de mouvement, les véhicules sont souvent alignés – dans une sorte de procession – ou dans une courbe ellipsoïde, dépassant parfois les limites de la toile. Dans d’autres œuvres, les véhicules sont entassés les uns sur les autres dans un équilibre fragile et incertain. Ils peuvent être regroupés par couleur, comme c’est le cas des double autobus britanniques pour lesquels Dickinson a utilisé des images d’amateurs qu’il a trouvé au marché aux puces et sur les rallies de motards.
Les travaux de Jeremy Dickinson sont plus ou moins statiques. Dans ses dernières productions, les véhicules se détachent de leur rôle de modèles pour interagir les uns avec les autres alors même que la composition participe d’une activité qui prend place hors de la toile. D’autres petits objets, souvenirs de son enfance, peuvent occasionnellement être inclus – un cactus, une vache Suisse miniature, un épouvantail ou un immeuble de brique rouge sont de plus en plus présents dans ses toiles, créant des murs où les voitures miniatures et ballons en caoutchouc sont engouffrés ; rappelant avec humour les “plans” locaux des équipes de football anglaises.
Jeremy Dickinson est né en 1963 dans le Yorkshire en Grande-Bretagne. Il a étudié au Goldsmith College. Il vit et travaille à Londres, Grande-Bretagne.

Il a eu des expositions personnelles en Europe (au Horsens Museum, Danemark (2004), à la HammerSidi Gallery de Londres (2004), à la galerie Xippas à Paris (2005, 2001) etc), aux Etats-Unis (à la Sara Metzler Gallery, New York (2008), Anthony Meier Fine Arts de San Francisco (2006, 2001, 1998), à la Angles Gallery en Californie (2006, 1998) ; au Japon (Tomio Koyama Gallery à Tokyo (2008, 2002, 2000) et en Corée du Sud (Seomi & Tuus, Séoul (2007, 2002). Jeremy Dickinson a également participé à de nombreuses expositions de groupe.

mercredi 17/06 - samedi 26/09, 2009