Takis Tribute

DISPONIBLE JUSQU´AU 13 SEPTEMBRE Nous sommes heureux d’inaugurer notre nouvelle plateforme en ligne Cinema Room avec un hommage au grand sculpteur Takis, l’une des voix artistiques les plus originales d’Europe dans les années 1960, et qui a su rester un artiste novateur jusqu’à sa disparition le 9 août dernier. En «envoyant un homme dans l’espace», lors de sa célèbre performance «L’impossible: un homme dans l’espace» en 1960, Takis introduit le magnétisme dans l’art. Il brise les conventions de l’art contemporain en intégrant la lumière et la musique dans des sculptures ingénieuses, devenant ainsi une figure majeure de l’art d’après-guerre. Développant son œuvre au croisement de l’art, la technologie et la science, intégrant l’énergie et les forces naturelles, Takis était en avance sur son temps, forgeant une qualité visuelle unique et sublime de l’univers. Le premier cycle de cinéma comprend 3 films sur Takis, ainsi qu’un entretien avec l’artiste, consacrés aux moments les plus marquants de sa vie et de sa carrière artistique. Ils présentent 3 expositions majeures sur 3 décennies : – Takis: Trois totems – Espace musical, Centre Georges Pompidou, Paris, France [18 novembre 1981 – 1er mars 1982] – Entretien avec Takis dans son atelier à Athènes en 1981, réalisé par le Service Audiovisuel du Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition au Centre Pompidou. – Takis Rétrospective, exposition inaugurale d’Ergostasio, salle d’exposition de l‘Ecole des Beaux-Arts d’Athènes, Athènes, Grèce [5 décembre 1994 – 5 mars 1995] – Takis, Tate Modern, Londres, Royaume-Uni [3 juillet – 27 octobre 2019] Sa récente exposition à la Tate Modern est le point culminant de soixante-dix ans de contribution à l’art contemporain et constitue un hommage aux plus belles réalisations de sa vie. Actuellement, le musée d’art contemporain MACBA de Barcelone, en Espagne, accueille le dernier volet de cette rétrospective: «Takis», [22 novembre 2019 – 13 septembre 2020].

Takis – Tate Modern, Londres, 2019


L’exposition de Takis à la Tate Modern, la plus grande jamais réalisée sur son œuvre au Royaume-Uni, a réuni plus de 70 œuvres, dont l’installation Champs Magnétiques, rarement montrée, une galerie de Musicaux, sculptures musicales qui produisent résonnances et sons aléatoires, ainsi que des forêts de Signaux, œuvres emblématiques de Takis.


Voir

Takis Rétrospective – École des Beaux-Arts d’Athènes, Grèce, 1994


Après Takis: Trois totems – Espace musical au Centre George Pompidou à Paris en 1981, ce fut la quatrième et dernière destination de la plus importante exposition institutionnelle de l’artiste.


Voir

Takis – Entretien, Athènes, 1981


Entretien avec Takis dans son atelier à Athènes en 1981, réalisé par le Service Audiovisuel du Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition Takis: Trois totems – Espace musical au Centre Pompidou, Forum, 1981. Produit et réalisé par le Service Audiovisuel


Voir

Takis : 3 totems, espace musical – Centre Pompidou, Forum, 1981


A propos de cet environnement de sculptures musicales et lumineuses présentées, Takis déclare : « Si ces objets n’existaient pas, je ferais autre chose. Je n’ai pas conçu une forme au préalable, j’ai simplement assemblé les éléments avec une logique sans doute sculpturale mais aussi technique. Bien sûr les objets sont imposants, l’aspect électrique un peu terrifiant et aussi nostalgique. Ce qui me fascine c’est de mettre en évidence quelque chose d’invisible avec ce piège à électrons, qu’est au fond, le télélumière. »


Voir