Yves Oppenheim

L’emploi du langage abstrait dans les peintures d’Yves Oppenheim se manifeste par un traitement pictural proche du baroque. Des formes de couleurs vives et lumineuses, aux contours clairement dessinés, contrastent avec des courbes noires. La texture, de l’opaque au transparent, offre un jeu dans lequel les formes s’entrelacent et se superposent sur la surface. L’acte de peindre, explique Oppenheim, « c’est affronter physiquement son inconscient. […] La peinture ne se fait pas avec des idées, mais avec le corps. C’est un travail de compréhension du monde par le corps. Il ne s’agit pas d’avoir des idées, mais au contraire de les éliminer. » Yves Oppenheim remet en question l’idée même de l’image. Les formes composant le tableau, superposées, entrelacées et transparentes, aboutissent simultanément à des constructions et à des déconstructions. La compréhension de l’oeuvre n’est pas immédiate, cependant des gestes soulignent l’acte de peinture. Ce sont des gestes d’annulation, de recouvrement de la surface et de renouvellement, qui interpellent le public.

Expositions
  •  

    Genève
    Sep - Nov, 2012
  • Look

    Genève
    Sep - Nov, 2011
  •  

    Paris
    Avr - Juin, 2006