Chargement Évènements

« Back

vik muniz

pictures of america

2016-01-15 - 2016-05-07, Genève

  • Cet évènement est passé

La Galerie Xippas de Genève est heureuse de présenter l’exposition Pictures of America de l’artiste Vik Muniz. Magicien de l’image, Vik Muniz se sert de matériaux improbables – fil à coudre, chocolat, caviar, ketchup, poussière, jouets, diamants, déchets – pour reconstruire des images qui appartiennent à notre mémoire visuelle collective. Ces images sont ensuite photographiées afin de renoncer aux originaux dont elles sont issues, et ainsi nous mettre face à une représentation illusoire.

Cette exposition aux couleurs des Etats-Unis propose de réunir un ensemble de pièces issues de l’histoire américaine, traitées par l’artiste brésilien. De la Statue de la Liberté, aux Demoiselles d’Avignon, chef d’œuvre du MoMa revisité par l’artiste sous forme de puzzle, au Race Riot d’Andy Warhol, rappelant les nombreux conflits ethniques qui ont déchiré le continent, chaque pièce raconte à sa manière la vision de Vik Muniz sur l’Amérique. Chefs d’œuvres, stars de cinéma, mythes et clichés, tout est dessiné à nouveau et réinterprété.

À travers ce panorama de la culture américaine, la galerie propose un éventail des séries emblématiques qui ont fait l’identité artistique du photographe brésilien parmi lesquelles « Pictures of Paper », « Pictures of Pigments », « Pictures of Ink » ou encore « Diamonds Divas », entre autres.

Tout en renforçant notre sentiment de familiarité aux images, Vik Muniz « trompe l’œil » et encourage notre capacité à regarder les choses et à les analyser. Ses œuvres nous confortent dans notre sentiment de familiarité, mais nous rendent surtout capable d’en renverser le processus d’identification. Pictures of America propose en ce sens de nous plonger dans l’histoire des Etats-Unis, tout en nous poussant à analyser et nous questionner sur les diverses représentations du pays présentées dans cette sélection.

 

Vik Muniz est né en 1961 à São Paulo. Il quitte le Brésil en 1984 pour s’installer à New York en 1986. Ses premières œuvres ; des sculptures « Trompe l’œil », tel qu’un ballon de football dégonflé, moulé dans le bronze et peint pour ressembler au véritable objet ou ce « Clown Skull (Crâne de Clown) » en plastic moulé affublé d’un nez rond, comme s’il avait été trouvé lors de fouilles archéologiques. En 1988, ayant égaré son exemplaire du livre The Best of Life, il commence à reproduire par le dessin ses images favorites du livre, puis les photographie. Les questions soulevées dans cette série sur la nature du regard et le rôle de la photographie sont à l’origine des fondements de sa démarche. Construisant depuis une œuvre exclusivement photographique, il sonde la nature de la représentation visuelle. En 2011, le documentaire « Waste Land » de L. Walker, nominé aux Oscars, retrace le travail de Vik Muniz réalisé avec des catadores; trieurs de déchets de la plus grande décharge à ciel ouvert de Rio de Janeiro.

De nombreuses expositions personnelles internationales lui ont été consacrées parmi lesquelles : International Center of Photography à New York (1998) ; Whitney Museum of American Art à New York (2001) ; The Menil Collection à Houston (2002); le Irish Museum of Contemporary Art à Dublin (2004) ou plus récemment à la collection Berardo à Lisbonne (2011), au Museum of Contemporary Art (MAC), Lima, Pérou (2014), à Quito en Equateur (2014) ou encore au Musée d’art contemporain de Tel-Aviv, Israël, au Long Museum West Bund, Shanghai (2014) et aux Rencontres photographiques d’Arles. En 2015, le Lowe Art Museum de Miami et le Taubman Museum of Art de Roanoke aux Etats-Unis ont tous deux présentés l’exposition Poetics of Perceptions.

En 2016, le High Museum of Art d’Atlanta aux Etats-Unis et le musée Mauritshuis aux Pays-Bas lui consacreront une exposition personnelle.