Chargement Évènements

« Back

Farah Atassi

LE REPOS DES DANSEUSES

mars 1 - avril 2, Genève

La galerie Xippas de Genève est heureuse de présenter une exposition de l’artiste franco-belge Farah Atassi. Née à Bruxelles en 1981, elle est l’une des artistes peintres les plus remarqués de sa génération. Pour sa troisième exposition à Genève intitulée Le repos des danseuses, l’artiste dévoilera un ensemble de toile inédites.

Farah Atassi développe une peinture figurative à partir d’un vocabulaire dont la matrice se constitue de formes abstraites. Ses tableaux reposent sur un dispositif commun où le motif géométrique induit des espaces dans lesquels évoluent figures et objets. Sur fond de motifs systématisés se déploient des formes empruntes des avant-gardes européennes du XXème siècle.

Ses œuvres sont autant de citations à l’histoire de l’architecture, du design, et de la peinture. C’est ainsi qu’évoluent dans un même espace pictural des références aussi diverses que celles à l’Art déco ou au design moderniste. Selon Marjolaine Lévy, alors que « le modernisme et l’ornement » sont « deux adversaires historiques, pour Farah Atassi, le crime ce n’est pas l’ornement, mais l’obligation de choisir entre ces deux paradigmes. Dans ses peintures, la grille moderniste se déploie dans un lieu, se spatialise, pour se muer en un motif purement ornemental »*.

Farah Atassi est née en 1981 à Bruxelles, elle vit et travaille à Paris. Diplômée de l’ENSBA en 2005, elle a été révélée dans le cadre de l’exposition Dynasty au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, et au Palais de Tokyo. Son œuvre a également été montrée au sein de l’exposition The Pompidou Center in the State Hermitage en 2010, dont le commissariat revint à Bernard Blistène, au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg en 2016 et au Museum of Art, Architecture & Technology de Lisbonne en 2017. Lauréate du Prix Jean-François Prat en 2012, elle fut nominée en 2013 pour le Prix Marcel Duchamp avant de partir en résidence au sein de l’International Studio & Curatorial Program (ISCP) de New York. En 2014, Le Grand Café, Centre d’art Contemporain de Saint-Nazaire en France et Le Portique, Centre d’Art Contemporain du Havre lui consacrent une exposition personnelle, tout comme le Extra City Kunsthal d’Anvers en 2015. En 2018, le Musée des Beaux-Arts de Cambrai en France lui dédit une exposition monographique, tout comme le Consortium de Dijon en France en 2019. Exposition accompagnée d’un livre sur l’œuvre de Farah Atassi publié aux Presses du Réel. Ses œuvres sont présentes dans les collections du Centre Georges Pompidou, du Fonds National d’Art Contemporain, de la Fondation Louis Vuitton – LVMH, de la Collection Marciano à Los Angeles et du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, entre autres.

*Marjolaine Lévy, « Les modernologues », 2017, éditeur : MAMCO, Distribution : Les Presses du Réel