Chargement Évènements

« Back

pablo reinoso


mai 19 - juillet 23, Paris

Vernissage public le jeudi 19 mai, 15h –  20h
A l’occasion de Paris Gallery Weekend

Nous sommes heureux d’annoncer la première exposition personnelle de Pablo Reinoso à Xippas Paris, en parallèle de l’exposition Débordements présentée au Domaine national de Chambord (1er mai-4 septembre). L’artiste s’appropriera les deux étages de la galerie pour les transformer en un lieu d’expérimentation, où les matériaux s’affranchissent de leur rigidité et prennent vie. Le bois et le métal tels des végétaux sauvages, s’échappent d’eux-mêmes. Ils prolifèrent, rampent le long des murs et du sol ou s’enracinent au plafond. Dans une ambition institutionnelle, l’exposition présentera des pièces iconiques et des productions plus récentes, mais aussi quelques œuvres historiques et rares, permettant un regard à travers le temps.

Pablo Reinoso (né en 1955 en Argentine) est connu pour sa pratique pluridisciplinaire qui transforme des objets fonctionnels, issus du monde de l’architecture et du design, en des entités à part. En suivant quatre principes qu’il emprunte à la nature sauvage –  reproduction, exubérance, arborescence et expansion – il « végétalise » des éléments inanimés. Une fois métamorphosés, ceux-ci brouillent les frontières entre la figuration et l’abstraction, mais aussi entre l’intérieur et l’extérieur, et questionnent notre rapport à l’espace et au paysage.

Après son obsession pour la chaise Thonet, le premier objet de design industriel dans l’histoire, qu’il décline de mille manières, Pablo Reinoso s’attelle à des protagonistes plus anonymes – les outils, les bancs, les cadres. Avec une légèreté ludique et un humour propres à son geste, il les déconfine de l’espace de leur utilité et les transplante dans le champ du jeu. Ainsi, les traverses des bancs se décoiffent, et, frisées, se laissent emporter dans une danse improvisée. Les cadres décadrent et ne servent plus à délimiter l’espace, mais à s’emparer de lui. Les murs se décomposent et s’apprêtent à tomber comme des vagues. Fonctionnelles mais pas tout à fait, les sculptures-oxymores de Pablo Reinoso portent en elles une contradiction et incarnent un mouvement en suspens. Une « mobile immobilité », pour reprendre la définition de Michel Serres.

Pourtant, ses œuvres ne se contentent pas de détourner les éléments de langage propres à l’esthétique du design, mais s’enracinent dans une vision plus large, aux motifs biomorphes. Ainsi, elles témoignent d’un respect profond envers la nature, d’un parti pris éthique, d’une véritable fascination allant jusqu’à l’imitation, en générant « des paysages, du mouvement, des vagues, des ondes, la vie, le temps, la respiration ». En sculptant dans la matière les formes de vie.

 

Pablo Reinoso est un artiste franco-argentin, qui vit et travaille à Paris depuis 1978.

Son travail a été exposé dans des institutions internationales et dans le cadre de manifestations artistiques d’envergure, parmi lesquelles le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Centre Georges Pompidou, le Musée d’art Moderne de Buenos Aires, the Museum of Arts and Design de New York, le Grassi Museum de Leipzig, la Fondation Boghossian de Bruxelles, le Musée d’art métropolitain de Tokyo, le MUDAC de Lausanne, le CID – Centre d’innovation et de design au Grand-Hornu, la Biennale de Venise, la FIAC Hors-les-murs, la Bienalsur ou encore AGORA, Biennale de Bordeaux. Ses œuvres font partie des collections du MALBA et du Musée d’Art Moderne de Buenos Aires, du Fonds national d’art contemporain de Paris, du Musée d’Art moderne de São Paulo, du MACRO Rosario ou encore du MUSAC de Léon en Espagne.

Une exposition monumentale au Domaine national de Chambord (France) lui est consacrée du 1er mai au 4 septembre 2022.

jeudi 19/05 - samedi 23/07, 2022

108, rue Vieille du Temple, 75003, Paris, France
tel. +33 (0) 1 40 27 05 55