david brian smith

L’œuvre figurative de David Brian Smith est ancrée dans la tradition picturale du paysage et du portrait. L’artiste utilise son histoire familiale et des images trouvées comme tremplins. Ses peintures dépeignent un monde onirique dans une riche palette de couleurs et font allusion à un environnement rural, au folklore et aux mythes. Peintes sur du lin à chevrons, la texture rugueuse de la toile rappelle les tissus traditionnels que portaient les habitants de la campagne britannique (dont l’artiste est originaire).

Ses compositions sont créées par un processus lent et fastidieux avec des touches successives de peinture à l’huile. Parfois, il insère des feuilles d’argent ou d’or ici et là. Ses tableaux nous enveloppent d’une atmosphère méditative, voire spirituelle.

L’œuvre de Smith est parsemée de motifs récurrents et de figures archétypiques, telles que comme celle d’un berger solitaire et d’un homme assis sur une fourmilière géante, chapeau colonial à la main. Ce dernier représente le grand-père de l’artiste, un ecclésiastique et photographe amateur qui a vécu en Inde à l’époque coloniale. Pour citer la critique d’art Amy Sherlock : « Le berger semble personnifier la mémoire, symbolisant un passé historique ou imaginé ».

Ses références incluent Henri Rousseau, les peintures à la feuille d’or de Gustav Klimt, Samuel Palmer et les peintres surréalistes britanniques Paul Nash et Graham Sutherland.

Expositions