Loading Events

« Back

Denis Savary


avril 14, 2007 - mai 19, 2007, Paris

  • This event has passed.

Pour sa première exposition personnelle à la galerie Xippas, Denis Savary présentera un ensemble d’une soixantaine de dessins et une sélection de vidéos, représentatifs d’une pratique qui aborde les médiums avec les moyens les plus simples.

Denis Savary dessine au crayon de petites scénettes qu’il esquisse en quelques traits au centre de feuilles de format A4 standard. Chaque trait est maîtrisé et le sujet se révèle furtivement. Rien ne semble pouvoir être ajouté à ces motifs sans en altérer la fragile apparition sur la page. De jour en jour, en guise d’immuable cadre de travail, l’artiste a ainsi fixé plus d’un millier d’images, rangé dans des boîtes cartonnées.

Rien de spectaculaire dans les vidéos de Denis Savary : un paysage en plan fixe et des personnages réduits à une action unique en temps réel. Tout paraît familier et pourtant tout devient incongru. Filmées sur des lieux qui lui sont proches, affectivement et géographiquement, sans que l’on puisse déterminer à l’écran si tout est mis en scène, simulé ou simplement enregistré, les vidéos sont réalisées avec une déroutante économie de moyens. La simplicité des plans et des actions mises en œuvres engendrent une sorte d’expectative. Denis Savary s’ingénie à laisser chacun trouver dans la réalité un espace possible de contemplation et d’enchantement. Tout est mis en place pour faire croire à la saisie d’un moment inattendu, d’une rencontre dont l’œuvre se ferait simplement l’écho.

Avec La Courtisane, première vidéo réalisée en 2003, Denis Savary joue sur l’incongruité de l’image et le télescopage des sons, en mettant en scène un joueur de vielle à roue, installé sur une piste de cross sur laquelle tournent des motards.

La Diane (2004) suit une fanfare d’une douzaine de personnes venue annoncer une kermesse de village. Installée à l’arrière d’un camion, elle parcourt les rues du village désert. Le camion s’arrête à plusieurs reprises, le temps pour les musiciens de jouer un air militaire puis reprend son chemin pour s’arrêter quelques instants plus loin.

Brît (2004) est filmée dans le calme de la campagne. Un jeune homme habillé en short et baskets est venu là en scooter. Installé sur un banc au pied d’un arbre, il s’exerce à la trompette.

Le Must (2004) a été tourné dans une boîte de nuit. Un unique plan fixe de 60 minutes représente la piste de danse désertée, simplement animée par les lumières des stroboscopes. En arrière-fond sonore, on distingue les conversations du bar dans l’ombre en marge de l’image.

Apremont (2005) présente un groupe de jeunes habillés de costumes moyenâgeux essayant de redresser une jeep, accidentée au beau milieu d’une forêt. La scène filmée en temps réel comme l’ensemble des vidéos de Denis Savary s’achèvent au départ de la voiture.

Belvédère (2005) est le fruit du hazard d’une rencontre, filmé en contrejour on voit un groupe de jeunes les pieds dans l’eau d’une rivière. Rien ne se passe ou du moins rien de spectaculaire. On ne sait trop ce qu’ils font là, puis soudainement on perçoit dans l’éblouissement de la lumière ce qui semble être des petits bateau à voile.

Médina (2005) surplombe la Place Jemâa-el-Fna. Le soir une foule compacte s’y presse a été filmé sur le même mode.

Dans Saint Martin, vidéo réalisée en 2006, on perçoit dans la pénombre une silhouette escaladant les ruines d’une église. L’unique plan de ce film peut être pensé en regard d’une situation cinématographique courante.

Denis Savary réalise également des dessins animés dont chaque action est esquissée au crayon sur une feuille unique de papier. Il dessine, efface, puis redessine sur la même page créant ainsi une narration courte. Les tâches et les traces résultats des gommages successifs produisent le mouvement. La bande sonore est uniquement constitué par les sons émis par le contrôleur de la caméra filmant les dessins et les bruits ambiants

Denis Savary est né en 1981 à Granges-Marnand en Suisse; il vit et travaille à Lausanne.
Issu de la jeune scène artistique suisse, il est diplômé de l’Ecole Cantonale d’Arts de Lausanne. En 2005, il participait à l’exposition Enchanté château, organisée par Christian Bernard à la Fondation pour l’art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon, puis en 2006 au MAMCO de Genève. En résidence à l’atelier des Arques, puis au Pavillon du Palais de Tokyo en 2006/2007, il a participé à l’exposition Incipit présenté à l’Espace Paul Ricard par Charlotte Laubard.

samedi 14/04 - samedi 19/05, 2007

108, rue Vieille du Temple, 75003, Paris, France
tel. +33 (0) 1 40 27 05 55 fax +33 (0) 1 40 27 07 16