Pepa Prieto

Au premier abord, les toiles de Pepa Prieto rappellent les codes de la nature morte et du genre abstrait mais elles révèlent surtout un langage comme un moyen d’explorer sa mémoire et sa mythologie personnelle. La proximité ou la distance de l’objet, la marque de son geste, la précision ou le flou de certains détails fonctionnent de manière analogue à notre mémoire : inconsistante et morcelée. Pepa Prieto envisage ses compositions comme un outil permettant de recouper les pièces éparses d’une mémoire versatile. Alignées sur la toile, ces brides prennent alors sens. D’autres narrations et dialogues en émergent, propres à chaque spectateur. Les peintures de Pepa Prieto créent un terreau fertile d’expérimentation, où l’intuition construit de nouveaux ponts, les gestes se gorgent de significations, de nouvelles histoires personnelles se nouent et se dénouent, pour venir prendre leurs places dans un réseau qui s’étend au monde dans son ensemble.

Expositions