Panos Kokkinias

  • Panos Kokkinias
    Mouriki, 2006
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 170 cm

  • Panos Kokkinias
    Kastri, 2006
    Digital fujicolor crystal archive print, diasec
    120 x 160 cm

  • Panos Kokkinias
    Kostas, 2003
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    80 x 114 cm

  • Panos Kokkinias
    Megalopolis, 2006
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    80 x 109 cm

  • Panos Kokkinias
    Arcadia, 2011
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 165 cm

  • Panos Kokkinias
    Tree, 2011
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 170 cm

  • Panos Kokkinias
    Aristea, 2012
    Digital Fujicolor crystal archive print, mounted on aluminum
    120 x 210 cm

  • Panos Kokkinias
    Pori, 2011
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 220 cm

  • Panos Kokkinias
    Nafplion, 2011
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    80 x 101 cm

  • Panos Kokkinias
    Yiorgis, 2011
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 180 cm

  • Panos Kokkinias
    Prespes, 2009
    Digital Chromogenic Fujicolor Chrystal Archive print
    120 x 193 cm

Dans l’œuvre de Panos Kokkinias, les formes et les espaces familiers sont utilisés comme les arrière-plans réalistes d’une narration. L’appareil photographique est utilisé comme observateur de l’invisible : il retranscrit les possibilités latentes en toute chose, comme si les événements passés et futurs étaient inscrits dans les espaces et les personnes mêmes. La technique photographique exploitée par Panos Kokkinias contribue à cette distorsion de la réalité, exactement parce qu’elle la reproduit avec précision : l’attention obsessionnelle du détail, les couleurs denses et les contours nets sont les moyens nécessaires à la stimulation de l’imagination du spectateur. Les photographies de Panos Kokkinias évoquent la condition humaine dans toute sa fragilité et ses incertitudes. L’attrait visuel des images laisse place à une confusion viscérale qui questionne le regardeur, permettant de souligner le conflit existentiel de tout Homme, sans pour autant vouloir y apporter de réponses. Chez Panos Kokkinias, les paysages s’imposent comme les métaphores de paysages mentaux.

Expositions
  • Día de fiesta

    Montevideo
    Août - Nov, 2017
  •  

    Paris
    Avr - Mai, 2012
  • re.volver

    Montevideo
    Août - Nov, 2010
  •  

    Paris
    Avr - Mai, 2007
  •  

    Paris
    Mar - Avr, 2004