Dominique Blais

Son, image et lumière : Dominique Blais utilise à dessein les instruments basiques de la « société du spectacle » avec l’intention de mieux les déposséder de leur capacité à asphyxier les sens et la perception. Quand bien même il est souvent question d’installations et d’environnements, ni le spectacle, ni le divertissement ne sont de mise : rien n’est évident, mais sous-jacent, fantôme, sourd, minimal… À intensité variable, ombre et lumière, son et silence se combinent et rejouent l’expérience sensible au sein d’un espace-temps déplacé, réinventé et signifiant. Puisant essentiellement dans une matière sonore préexistante et ayant volontiers recours au matériel sonore et autres objets manufacturés, l’œuvre de Dominique Blais sonde l’audible et le visible et provoque l’irruption de phénomènes infra‑ordinaires, et avec, la résurgence et la projection d’images mentales à même de nourrir un imaginaire paradoxalement atrophié par le trop-plein audiovisuel d’une société de l’information et de la communication préférant, à l’inverse de l’artiste, la prolifération à l’épure.

Extrait du texte « Un peu de neige salie » d’Anne-Lou Vicente, publié dans la revue 20/27 (2010).

Expositions