E L., « Philippe Ramette, l’artiste qui désertait son œuvre », Beaux-Arts Magazine, 2012

Publicado en: Prensa